Espacer Partager

Ce projet d’atelier est né d’un désir de continuer une expérience d’écriture collective avec un nouveau thème. Que choisir ? Les envies ne manquent pas. Écrire à plusieurs… Et pourquoi ne pas se servir de ça pour commencer. Ouvrir un

Espacer Partager

Ce projet d’atelier est né d’un désir de continuer une expérience d’écriture collective avec un nouveau thème. Que choisir ? Les envies ne manquent pas. Écrire à plusieurs… Et pourquoi ne pas se servir de ça pour commencer. Ouvrir un

L’inconscient au bout des doigts à la Bibliothèque Hergé

Illustration © Aliette Griz J’anime un atelier intitulé : « L’inconscient au bout des doigts » à la Bibliothèque Hergé Pendant les mois de Mai et Juin. 6 dates sont retenues, à vos agendas! Inscription flexible à un ou plusieurs ateliers. Il

L’inconscient au bout des doigts à la Bibliothèque Hergé

Illustration © Aliette Griz J’anime un atelier intitulé : « L’inconscient au bout des doigts » à la Bibliothèque Hergé Pendant les mois de Mai et Juin. 6 dates sont retenues, à vos agendas! Inscription flexible à un ou plusieurs ateliers. Il

Atelier Kalame / Fiestival 9 mai 2015 11h à 14h

Image libre de droits from Flickr The Commons Je co-animerai un atelier organisé par le réseau kalame à l’occasion du Fiestival Neuf le samedi 9 mai 2015 de 11h à 14h. Pour ceux qui ont la flemme de cliquer, voici

Atelier Kalame / Fiestival 9 mai 2015 11h à 14h

Image libre de droits from Flickr The Commons Je co-animerai un atelier organisé par le réseau kalame à l’occasion du Fiestival Neuf le samedi 9 mai 2015 de 11h à 14h. Pour ceux qui ont la flemme de cliquer, voici

L’atelier qui dort

Non, le titre ne signifie pas du tout que l’atelier qui dure s’endort, pour qui nous prenez-vous ? (Au contraire, les séances s’enquillent le long des semaines, comme des balises.) Simplement, c’est un clin d’œil au Journal d’un écrivain en

L’atelier qui dort

Non, le titre ne signifie pas du tout que l’atelier qui dure s’endort, pour qui nous prenez-vous ? (Au contraire, les séances s’enquillent le long des semaines, comme des balises.) Simplement, c’est un clin d’œil au Journal d’un écrivain en

la panne

Pourquoi est-ce qu’alors qu’on est plongé dans un projet et qu’on n’a pas envie d’en sortir, on a une panne ? Manquer d’inspiration ne m’arrive quasiment jamais, parce que mon truc ultime à moi c’est la dispersion. Si je n’ai

la panne

Pourquoi est-ce qu’alors qu’on est plongé dans un projet et qu’on n’a pas envie d’en sortir, on a une panne ? Manquer d’inspiration ne m’arrive quasiment jamais, parce que mon truc ultime à moi c’est la dispersion. Si je n’ai

l’ours

On travaille sur l’ours. Le mal dégrossi, qui prend sa place, sa forme, avant qu’on l’affine. On l’aime bien, notre mammifère plantigrade. Même si on le rêve plus qu’on ne l’écrit, certaines semaines. Au début, je me méfiais de ce

l’ours

On travaille sur l’ours. Le mal dégrossi, qui prend sa place, sa forme, avant qu’on l’affine. On l’aime bien, notre mammifère plantigrade. Même si on le rêve plus qu’on ne l’écrit, certaines semaines. Au début, je me méfiais de ce

trancher dans le vif

L’organisation d’un travail au long court passe parfois par des phases de relatif piétinement, on relit, on coupe les chapitres comme des tranches de rôti, qu’il y en ait pour tout le monde, on imagine un peu les choses dans

trancher dans le vif

L’organisation d’un travail au long court passe parfois par des phases de relatif piétinement, on relit, on coupe les chapitres comme des tranches de rôti, qu’il y en ait pour tout le monde, on imagine un peu les choses dans

autour de quelques mots qui sont peut-être un chapitre

Aujourd’hui, à l’atelier qui dure, on a continué à relire, sans vraiment se presser, les pages regroupées par les participantes sous le label : chapitre 1. On a calmé un peu les choses, du côté des détails qui perdent. Avant

autour de quelques mots qui sont peut-être un chapitre

Aujourd’hui, à l’atelier qui dure, on a continué à relire, sans vraiment se presser, les pages regroupées par les participantes sous le label : chapitre 1. On a calmé un peu les choses, du côté des détails qui perdent. Avant

Notes en marge de la reprise

L’atelier qui dure, presque depuis le début, s’est dénumérisé. Peut-être parce que je me suis encore dispersée entre différents blogs, peut-être aussi parce que la démarche a besoin d’ombre pour que s’écrive l’histoire. Et donc, alors que je concevais l’aventure

Notes en marge de la reprise

L’atelier qui dure, presque depuis le début, s’est dénumérisé. Peut-être parce que je me suis encore dispersée entre différents blogs, peut-être aussi parce que la démarche a besoin d’ombre pour que s’écrive l’histoire. Et donc, alors que je concevais l’aventure