Archives de Catégorie: L’atelier qui dure

L’ours qui dure

« L’atelier qui dure » a repris plein d’effervescence ursidée. Les amis de la cohérence et de l’alternance seront contents d’apprendre que le texte entend respecter ces valeurs sûres. #UnPeuDeDécoupageCaNeFaitPasDeMal Publicités

L’ours qui dure

« L’atelier qui dure » a repris plein d’effervescence ursidée. Les amis de la cohérence et de l’alternance seront contents d’apprendre que le texte entend respecter ces valeurs sûres. #UnPeuDeDécoupageCaNeFaitPasDeMal

L’atelier qui dort

Non, le titre ne signifie pas du tout que l’atelier qui dure s’endort, pour qui nous prenez-vous ? (Au contraire, les séances s’enquillent le long des semaines, comme des balises.) Simplement, c’est un clin d’œil au Journal d’un écrivain en

L’atelier qui dort

Non, le titre ne signifie pas du tout que l’atelier qui dure s’endort, pour qui nous prenez-vous ? (Au contraire, les séances s’enquillent le long des semaines, comme des balises.) Simplement, c’est un clin d’œil au Journal d’un écrivain en

la panne

Pourquoi est-ce qu’alors qu’on est plongé dans un projet et qu’on n’a pas envie d’en sortir, on a une panne ? Manquer d’inspiration ne m’arrive quasiment jamais, parce que mon truc ultime à moi c’est la dispersion. Si je n’ai

la panne

Pourquoi est-ce qu’alors qu’on est plongé dans un projet et qu’on n’a pas envie d’en sortir, on a une panne ? Manquer d’inspiration ne m’arrive quasiment jamais, parce que mon truc ultime à moi c’est la dispersion. Si je n’ai

l’ours

On travaille sur l’ours. Le mal dégrossi, qui prend sa place, sa forme, avant qu’on l’affine. On l’aime bien, notre mammifère plantigrade. Même si on le rêve plus qu’on ne l’écrit, certaines semaines. Au début, je me méfiais de ce

l’ours

On travaille sur l’ours. Le mal dégrossi, qui prend sa place, sa forme, avant qu’on l’affine. On l’aime bien, notre mammifère plantigrade. Même si on le rêve plus qu’on ne l’écrit, certaines semaines. Au début, je me méfiais de ce

trancher dans le vif

L’organisation d’un travail au long court passe parfois par des phases de relatif piétinement, on relit, on coupe les chapitres comme des tranches de rôti, qu’il y en ait pour tout le monde, on imagine un peu les choses dans

trancher dans le vif

L’organisation d’un travail au long court passe parfois par des phases de relatif piétinement, on relit, on coupe les chapitres comme des tranches de rôti, qu’il y en ait pour tout le monde, on imagine un peu les choses dans

autour de quelques mots qui sont peut-être un chapitre

Aujourd’hui, à l’atelier qui dure, on a continué à relire, sans vraiment se presser, les pages regroupées par les participantes sous le label : chapitre 1. On a calmé un peu les choses, du côté des détails qui perdent. Avant

autour de quelques mots qui sont peut-être un chapitre

Aujourd’hui, à l’atelier qui dure, on a continué à relire, sans vraiment se presser, les pages regroupées par les participantes sous le label : chapitre 1. On a calmé un peu les choses, du côté des détails qui perdent. Avant

L’atelier qui dure Fragment 1 par Chantal Istace

Lui, il habite la ville basse, dans une petite maison de ces rues doucement en voie de gentrification. C’est d’ailleurs un modeste. Il vit de la petite pension que lui ont valu ces années de mécanicien dans l’ancien parc d’attraction

L’atelier qui dure Fragment 1 par Chantal Istace

Lui, il habite la ville basse, dans une petite maison de ces rues doucement en voie de gentrification. C’est d’ailleurs un modeste. Il vit de la petite pension que lui ont valu ces années de mécanicien dans l’ancien parc d’attraction